• Un autre regard : DES IMAGES POUR REFLECHIR SUR NOTRE PLANETE

    Un autre regard : DES IMAGES POUR REFLECHIR SUR NOTRE PLANETE

  • Transporter. Quoi ? Ou ? Avec quelles énergies ?

    Transporter. Quoi ? Ou ? Avec quelles énergies ?

  • VOIR / NE PAS VOIR LES

    VOIR / NE PAS VOIR LES "HANDICAPS"

  • Exposition : Une petite histoire de la BD

    Exposition : Une petite histoire de la BD

édito

Les pensées confettis

Nous vivons singulièrement deux périls opposés de façon simultanée : l’uniformisation et la parcellisation. L’uniformisation est constituée par la marchandisation de la planète, sa normalisation et sa standardisation : les mêmes produits de masse partout, les mêmes modes vestimentaires ou de pensée. La parcellisation est son pendant : chacune et chacun dans son coin ou replié sur sa communauté réelle et virtuelle.

Lire la suite

Affiche Ici et ailleurs

Ici, ailleurs

Cette manifestation et ce livre lancent "Marseille 2013" et la Friche de la Belle de Mai. C'est un mérite, quand le MUCEM, programmé depuis tant d'années, n'a su faire visiter que ses locaux vides à l'inauguration... Le principe de la manifestation (des artistes contemporains de tout le pourtour du bassin méditerranéen) est parfait pour cette ville et pour l'ouverture d'une ville européenne de la culture. Marseille est en effet clairement une passerelle euroméditerranéenne. Mais que penser de ce bilan ? Ce que beaucoup d'observateurs notent : l'internationalisation du marché de l'art provoque la convergence des méthodes et des formes. Les artistes, pour se placer dans cette bourse planétaire, adoptent les mêmes codes. C'est à la fois heureux, car les échanges sont facilités, et inquiétant, car souvent ces jetsetteurs du business de l'art sont en fait totalement déconnectés des sociétés locales.