decryptcult #04, montrer sa trombine ?

DECRYPTCULT # 4 / décembre 2013 - Partie 2 par decryptimages


DECRYPTCULT # 4 / décembre 2013 - Partie 2 par decryptimages

décembre 2013


édito

Montrer ou ne pas montrer sa trombine ? Entre répugnance, exigence de transmission, invisibilité volontaire d'hier, invisibilités subies aujourd'hui, et construction de son image publique, double-caricature étrange de soi-même. Créer pour ne pas se montrer ou se raconter à travers les autres ?

Du développement nécessaire de médias intermédiaires en réseaux (media-relais pour aider à valoriser et trier), faisant le lien entre les émissions massives et exponentielles des individus (et des groupes) et les media concentrés de l'information planétaire. Le nombre tue en effet le choix et provoque l'hyperconcentration dans la fugacité de l'attention (un news market avec obsolescence programmée accélérée). 

Tentons alors de bâtir des contenus durables en développant des média-relais, comme il existe une agriculture durable. Passons de la société du spectacle – avec consommation passive généralisée – aux sociétés des spectateurs-acteurs. Choisissons les modes de nos apparitions dans une sphère ubique (ici, dans le directement visible, et partout, dans l'ailleurs virtuel), quand tout devient public sur le Net comme dans la surveillance généralisée. Pas de société de la norme, pas de société du contrôle.

Laurent Gervereau
(masque Bozo – peuple de pêcheurs du Mali –, film de Laurent Gervereau, Politically InKorect ! diffusé par www.adav-assoc.com / objet du Musée du Vivant-AgroParisTech : dessin de Cabu montrant Cabu)


philo

Aragon masqué à la télévision

Daniel Bougnoux

(philosophe et écrivain, université Stendhal Grenoble-III, www.louis-aragon-item.org)


littérature

Vivons cachés : secrets et littérature

Jean-Jacques Lefrère, Michel Pierssens
directeurs de la revue Histoires littéraires, www.histoires-littéraires.fr
avec Alain Chevrier au sujet des "Lettres secrètes de Perec"
autour du Colloque des Invalides "Secrets" du 15 novembre 2013


médias

Les zones d’ombre d’Internet

François-Bernard Huyghe
IRIS, Observatoire géostratégique de l'information, www.huyghe.frwww.iris-france.org


photographie

Montrer les “invisibles” : intervenir avec la banlieue

Nadine Barbançon
photographe, www.nadinebarbançon.com


musique et images

Le clip, entre blockbusters musicaux, cinéma, pub et vidéos amateurs

Julien Péquignot
chercheur en sciences de l'information et de la communication, Labex ICCA


cinéma

Une cinéphilie pour tous ? Une cinéphilie populaire depuis les années 1920 avec ses stars et ses débats ?

Jean-Marc Leveratto
université de Lorraine, Metz, revue 1895, www.afrhc.fr


altereco

La CoopCultu : autarcie.com et une scop "Force & bon Thé"

Gilles Luneau
directeur de www.globalmagazine.infowww.autarcies.com, (scop = société coopérative et participative)


ethnologie

Paysages de banlieue

Alexandre Delarge
écomusée du Val de Bièvres, Fresnes, www.ecomusee.agglo-valdebievre.fr, président de la fédération des écomusées et musées de société, www.fems.asso.fr


bd

Papier et livres-objets : le retour du précieux

Ludovic Rio
directeur des éditions Polystyrène, www.editionspolystyrene.com


musique

Le luth triomphe à la Renaissance : un révélateur de la société

Caroline Bugat, Joël Dugot
Cité de la Musique, www.citedelamusique.fr


musique et arts plastiques

Le BAC de Saint-Nazaire : Indus Experimental Noise

Mo Cchwet et comparses
Beach Art Center Saint-Nazaire (BAC), www.beach-art-center.com


muséologie

La muséographie de la rupture, modèle planétaire ?

Marc-Olivier Gonseth
directeur du Musée d'ethnographie de Neuchâtel, www.men.ch


installations et scénographies

Créer dans l'espace, créer des espaces : Platé de Tsé à Arias

Roberto Platé et Marie Binet
artiste plasticien argentin, scénographe, www.robertoplate.com / cinéaste et curatrice d'expositions, www.mariebinet.com


conclusions provisoires

La Résistance des savoirs, notre K-Pride : Knowledge is Beautiful ! Au temps du pillage et du n'importe quoi circulant en boucle, nous avons besoin de repères. Les connaissances à tout âge sont la base de choix libres. Alors, répétons notre appel généreux : faisons des savantes et des créatrices des modèles sociaux au même titre que les animatrices, les chanteuses, les actrices ou les sportives ! Faisons des savants et des créateurs des modèles sociaux au même titre que les animateurs, les chanteurs, les acteurs ou les sportifs ! Nous voulons une société de l'invention et du partage ! Et si chacune et chacun réinventait le futur dans notre France-Monde (voir facebook) ?...

Laurent Gervereau


{jcomments on}