Life

ET LA CULTURE ?

Lisez cette synthèse pour comprendre l'absence aberrante de la culture dans la campagne électorale française, les questions de définition essentielles pour couvrir le territoire culturel de chacune et chacun au quotidien et les enjeux locaux-globaux, le malaise profond des actrices/teurs du champ culturel et des savoirs (qui ne sont plus des modèles sociaux) et les pistes pour transformer un ministère en déshérence :

Nous sommes partis dans les soubresauts –seconde par seconde-- des aiguillons tweetés par une actualité politique où l’obsolescence programmée règne. Immigration, identité, chômage, les pics d’attention apparaissent au fur et à mesure de formules choc. Il est cependant un domaine qui indiffère complètement depuis des années : la culture. Pourquoi ?

Itinéraire d’un cliché iconique, de Margaret Bourke-White à Art Spiegelman.

Par Isabelle Delorme (Sciences Po Paris)

En 1972, Art Spiegelman fait paraître dans Funny Animals[1] trois planches qui évoquent la déportation de son père. Cette courte histoire, intitulée Maus, constitue la version originelle d’un album qui a connu depuis dans sa version longue[2] un succès mondial. Maus, d’abord paru aux Etats-Unis en deux tomes en 1986 et 1991, a été publié à plusieurs millions d’exemplaires dans plus de trente langues et est à ce jour la seule bande dessinée au monde à avoir obtenu un prix Pulitzer. La première image de Maus version courte est la reprise d’une photographie iconique de Margaret Bourke-White, « Staring out at their Allied rescuers », prise à la libération du camp de Buchenwald en avril 1945. Pourtant, dans la version longue de Maus, cette image disparaît. Dans quel contexte le cliché de Margaret Bourke-White est-il devenu iconique ? Comment Art Spiegelman s’est-il inspiré de cette photographie pour dessiner une case de Maus ? Pourquoi cette référence explicite à Margaret Bourke-White disparaît-elle dans la version longue de Maus?